Saint Petersbourg. Russie

SAINT PETERSBOURG

La belle cité du Nord ne tire pas son nom de son fondateur le tsar Pierre Ier, contrairement à la perception courante, mais de l'Apôtre Pierre. Le nom de la ville a été modifié trois fois pour des raisons politiques au cours du XXe siècle. L'entrée en guerre de la Russie dans le conflit européen de 1914 ouvre le champ d'influence à un mouvement nationaliste de fond qui visait à mettre en valeur le particularisme slave. Le nom de Saint- Pétersbourg, jugé trop allemand, est russifié en 1914 en Petrograd. En octobre 1917, suite à une révolution, les bolcheviks menés par Lénine prennent le pouvoir à Saint-Pétersbourg alors capitale de la Russie (la ville est renommée "Leningrad" en son honneur et conserve ce nom jusqu'à la chute de l'Union soviétique en 1991, date à laquelle elle retrouve son nom d'origine, Saint-Pétersbourg).

La ville de Saint-Pétersbourg (en russe Sankt-Peterburg),au nord-ouest de la Russie, est située près du delta de la Neva, où elle s'étend sur plusieurs îles, au fond du golfe de Finlande. Plus important port russe sur la mer Baltique, Saint-Pétersbourg est, après Moscou, la deuxième plus grande ville du pays et la quatrième plus grande métropole de l'Europe. Cette cité a une superficie totale de 1439 km², ce qui fait d'elle la plus grande en termes de superficie parmi les villes de plus d'un million d'habitant en Europe, et ce juste après Londres. Elle est deux fois plus grande que New York. Au sein des villes ayant plus d'un million d'habitant, elle est la plus septentrionale du monde (à seulement six degrés du cercle polaire).

Saint-Pétersbourg, la ville des nuits blanches (Chaque année entre fin mai et fin juin, Saint-Pétersbourg vit un phénomène magique : les nuits blanches. Pendant un mois, les nuits deviennent transparentes donnant à tous les bâtiments un air d'infini et de poésie), est de loin l'une des villes les plus belles au monde. Saint-Pétersbourg fut fondée par le Tsar Pierre le Grand en mai 1703. C'est en 1712, après que la construction de la majorité des immeubles administratifs fut terminée, que cette ville fut désignée officiellement par le Tsar comme nouvelle capitale de Russie remplaçant ainsi Moscou. Le palais du tsar et d'autres bâtiments administratifs furent transférés de Moscou à Saint-Pétersbourg.

La désignation de cette ville comme capitale de Russie fut l'une des grandes réformes introduites par Pierre Ier. Il voulait faire de la Russie un grand royaume maritime ouvert vers l'occident et faire de Saint-Pétersbourg, sa "fenêtre sur l'Europe". Saint-Pétersbourg fut la capitale de l'Empire russe du XVIIIe siècle au XXe siècle (la capitale a été transférée à Moscou après la révolution russe de 1917). Elle est actuellement un centre culturel éminent à l'échelle européenne. La ville qui a été durant plus de 200 ans le centre politique et culturel de la Russie, possède jusqu'à aujourd'hui un patrimoine culturel impressionnant et est parfois appelée "la capitale du Nord" (en russe severnaya stolitsa).

Saint-Pétersbourg combine son héritage russe avec des perspectives européennes. Considéré comme le coeur culturel de la Russie moderne, Saint-Pétersbourg gagne rapidement la réputation d'être l'une des plus grandes villes d'Europe. À mi chemin entre les capitales européennes et la Scandinavie, Saint-Pétersbourg offre désormais, à ses visiteurs tous le confort et les infrastructures des capitales européennes : aéroport de Pulkovo, situé à 17 km du cœur de la ville, transports en commun, logements de luxe… Culturellement et économiquement c'est la ville la plus importante en Russie. Avec son architecture baroque et néoclassique, cette "Venise du nord", est l'une des villes les plus uniques et les plus agréable d'Europe. L'horizon est dominé par le dôme d'or de la cathédrale d'Isaac. Sur décision de l'UNESCO, le centre ville de Saint-Pétersbourg a été reconnue patrimoine de l'humanité.

Saint- Pétersbourg dispose de 2 aéroports :

  • L'aéroport Polkovo 1 à 17 km de Saint-Pétersbourg pour les vols Nationaux,
  • L'aéroport Polkovo 2 pour les vols internationaux.

Monuments religieux :
Cathédrale Pierre & Paul : construite en 1730, au cœur de la forteresse : classico-baroque avec petit bulbe, panthéon des Romanof (Nicolas II - 1998), clocher 123m.

Cathédrale Smolny : sa construction commença en 1720, un palais en pleine campagne pour la fille de Pierre, Elisabeth. En 1748 et à cette même place, l'architecte Rastrelli commença la construction d'un monastère pour femmes. Ce magnifique bâtiment dans le style baroque est l'une des plus belles constructions de Saint-Pétersbourg. Elle fut fermée en 1757.


Église de l'Annonciation : construite en 1717, de style baroque : sépultures (Souvarov, Galitzine...)
Cathédrale de la Sainte-Trinité : construite en 1790, de style classique : 2 clochers et dôme, châsse d'argent avec reliques Alexandre Nevski.
Cathédrale de la Résurrection : construite entre 1748 et 1769, d'un style baroque russe très réputé, 5 bulbes (92 m).


Cathédrale Notre-Dame de Kazan : Pendant une soixantaine d'années, elle fut aussi un musée de l'athéisme. Ce n'est qu'en l'an 2000 qu'elle récupéra l'icône de la Vierge de Kazan. C'est une des églises les plus imposantes de la ville. Elle est décorée dans le style néoclassique. Paul Ier ordonna sa construction qui dura de 1810 à 1818. St-Pierre de Rome inspira l'architecte russe Voronikhhine. Pourtant, la double colonnade en hémicycle est le seul point commun entre ces deux églises. Elle possède un dôme de 80m et ses colonnes sont en granit rose de Finlande. Sa construction fut achevée au moment de la guerre contre Napoléon. Le maréchal Koutouzov, qui organisa la retraite, y fut enterré avec tous les honneurs.

Cathédrale Saint Isaac : Un des plus beaux monuments du 19ème siècle, construite entre 1820 et 1860, en mémoire de Pierre le Grand. Cette cathédrale est considérée comme étant l'ancienne et la première cathédrale de la capitale russe. Sa coupole culmine à plus de 100 m de hauteur. Elle est entourée de 112 colonnes. Sa construction à nécessité 120 000 ouvrier et elle a une capacité de 14 000 fidèles. Sa façade est de style néo-classique.
Église Saint Nicolas-des-Marins : De style baroque exubérant, cette église fut construite par l'un des plus grands architectes russes du 18ème siècle de 1752 à 1762. On lui a donné le nom du saint patron des marins, car elle a été construite pour les marins.

Église du Sauveur sur le Sang versé : Construite en 1907 en l'honneur du tsar Alexandre II, à l'endroit même où un attentat terroriste fut organisé et où mourut ce tsar très libéral, le 13 mars 1881. nombreux dômes, 7 000 m2 de mosaïques. Une réplique kitsch de la cathédrale Basile-le-bienheureux qui se trouve sur la place Rouge à Moscou.
Église catholique Sainte Catherine d'Alexandrie : construite en 1783, de style baroque avec sa façade arche sur colonnes.
Grande Synagogue : construite à la fin du XIX° siècle : vaste sanctuaire, décor intérieur exubérant.
Grande Mosquée : construite en 1720.

Monuments civils :
Tous le cœur du centre ville : créé en 1710, artère centrale et cœur de la ville, bordée de palais, églises, musées, théâtres, galeries d'art.
Théâtre Pouchkine classique : façade à loggia avec ses 6 colonnes corinthiennes.
Palais d'Hiver : ensemble de style baroque étalage de luxe et de richesse sur 9 ha (actuel Musée de l'Hermitage).
Palais de l'Amirauté : construit en 1823 au cœur des chantiers navals.
Colonne Alexandre : monolithe de 47 m de hauteur, construit en mémoire d'Alexandre Ier, fondateur de la ville.
Palais d'Été de Pierre le Grand : bâtiment de style classique construit en 1710. Résidence discrète au regard du Palais d'Hiver.

Monuments militaires :
Forteresse Pierre et Paul : cœur historique de la ville avec son enceinte hexagonale fortifiée de 6 bastions et courtines et ses 2 portes dont Saint Pierre en forme d'art de triomphe.

Musées :
Musées thématiques : militaires, historiques, littéraires, scientifiques, ethnographie, demeures de célébrités.
Musée de L'Hermitage (Palais d'Hiver): Un des plus grands musées du monde avec 20 siècles d'art (Méditerranée, Scythes, Extrême-Orient), peinture italienne, flamande, française, espagnole, hollandaise, anglaise. Site web : hermitagemuseum.org
Musée Russe (palais XVIII° s.) : art sacré, icônes du XII° au XVIII° siècle, peinture russe classique du XIX° siècle.
Musée d'Histoire de Saint-Pétersbourg (forteresse Pierre-Paul) : démultiplié en plusieurs thèmes (Espace, Imprimerie...)

Gatchina : En 1765, la Grande Catherine fit dont à son amant du village de Gatchina. Il y commanda un palais néo-classique dont la construction fut terminée en 1781. A sa mort, elle le transmit à son fils le futur Pierre le Grand. A la fin du 19ème, Alexandre III choisit de s'y établir avec sa famille. Il s'agissait d'un endroit tranquille et loin de l'agitation de la capitale, Saint-Pétersbourg. La famille impériale russe vivait d'une façon moins luxueuse que les autres familles aristocratiques en Europe. Les salles ont été restaurées après la seconde guerre mondiale. Les parcs l'entourant sont les plus vastes parmi tous les palais impériaux.

Les îles :
Presque toute la partie centrale de la ville est composée d'îles, de rivières et de canaux. Dans toute la ville on compte 40 îles dont les plus importantes sont Vassilievski, Petrogradski, Petrovski, Goutouevski et Kanonerski.

Fuseau horaire:
GMT + 3 (GMT + 4 entre le dernier dimanche de mars et le dernier dimanche d'octobre) Lors de votre séjour à Saint-Pétersbourg, vous pourrez découvrir une ville autant intime et chaleureuse que froide et impériale. Vous serez stupéfiés par l'incroyable diversité de Saint-Pétersbourg.